Ensuite la suite : je voulais lister toutes les photos de fleurs et plantes dans un seul et même post, mais j’y suis jusqu’à pas d’heure…

Donc on va faire en distillation : une plante par ci par là ^^

Et donc ici, un peu de biblio, sachant que le mieux est d’aller à la source c’est-à-dire aux prolifiques Editions du Terran, dont proviennent notamment les recettes précédentes !

01 - althea


Une fleur en passant…

Althéa

fleur en buisson, comestible, goût un peu gélatineux. Propriétés médicinales similaires à la mauve (ex. expectorante).

§

§


PETITE BIBLIOGRAPHIE

… à compléter…

« Des plantes médicinales dans votre jardin » par Gertrud Scherf, éditions Chantecler.
Verdict : explications claires, conseils de plantation, non exhaustif, léger sur les indications médicales.

« Le jardin médicinal » par Annie-Jeanne Bertrand, éditions du Terran.
Verdict : esthétique et complet sur l’aspect pratique du jardin médicinal.

« Légendes de France contées par les arbres » par Robert Bourdu, éditions Ulmer.
Verdict : charmant mais peut-être anecdotique, je préfère le concentré d’extrait de mythe « La mythologie des arbres » de Jacques Brosse (éditions Petite Bibliothèque Payot) que je suis en train de savourer.

« Le latin de mon jardin » par Diane Adrianssen, éditions Larousse.
Verdict : très utile pour les botanistes. Racines latines par genre, thème, couleur, forme, origine géographique, etc. Très bon décodage. Me le faut !

« La flore d’Europe occidentale » par M. Blaney et C. Grey-Wilson, éditions Larousse.
Verdict : indispensable, aquarelles précises et belles, descriptions complètes bien qu’austères, un vrai dico. Me le faut aussi :P

« Arbres et arbustes thérapeutiques » par Anny Schneider, éditions de l’Homme.
Verdict : très poétique mais pas assez costaud du point de vue médical.

« La phytothérapie » par Jean Valnet, éditions J’ai Lu.
Verdict : l’inverse du précédent. Leclerc et Valnet sont les piliers de la phytothérapie. Trop bourratif parfois (certaines utilisations sont très folkloriques).

« L’herboristerie au quotidien » par Patrice De Bonneval, éditions Recto Verseau.
Verdict : trop petit mais contient l’essentiel surtout pour la conservation et les aspects pratiques de la transformation. Contient de nombreuses recettes de mélanges herboristiques…

« Nichoirs et compagnie » aux éditions du Terran, exhaustif ! Plusieurs rééditions témoignent de son succès.

§

§

PENSER A ALLER…

Au Jardin des Sortilèges, donc, perché tout en haut de la Haute Garonne, pentu et florissant de maintes espèces élevées en bio, paillées et assemblées en jardins thématiques (n’ai pas encore tout vu !). Avec les ouvrages des éditions du Terran, et notamment les belles monographies du Compagnon Végétal (Bernard Bertrand encore et toujours), des livres jeunesse, quelques produits comme confitures, baumes, mélanges de tisanes (délicieuses, testées sur place), sirops…

au Museum d’Histoire Naturelle de Toulouse, refait et réouvert depuis l’année dernière… les parcelles extérieures ont dû pousser maintenant ! Parce que l’essai de venir découvrir des plantes en 3D, en direct et avec tous ses sens, est vraiment un plaisir et une réussite (le meilleur de la journée). Echanger avec le qi de la plante, il doit y avoir de ça aussi, et cela ce n’est pas trop possible par les livres ou le Net…

au Jardin des Paradis de Cordes-sur-Ciel, avec fleurs rares et variétés anciennes, parce que la ville aussi semble jolie (médiévale, connue des amateurs de zique classique) ; il me semble qu’il y a aussi un jardin botanique du côté du château de Merville (on reste dans la région toulousaine).

Publicités