Tel est le titre tristement réaliste de l’article de Courrier International reçu ce jour (merci collègue).
Qui commence de la sorte :

Un comité militaire israélien décide au jour le jour des calories nécessaires à chaque Palestinien de Gaza. Mais pourquoi les bananes sont-elles permises, et pas les abricots ? Le quotidien Ha’Aretz révèle le rôle du lobby agricole dans cette politique.

C’est à lire ici : Affamer Gaza pour s’enrichir

…Comme bien des choses qui se passent en terre de Palestine, il faut le voir pour le croire. Mais je crois que tout le monde sursaute devant l’évidente injustice et absurdité de ça. C’est si aberrant et si volontairement aléatoire que je ne sais pas quoi rajouter.

hamdallah - nablus, centre d'enfants

(PS. Le titre de la néo-rubrique, Falestine,
est -aussi- un rappel de certains tags ‘Falestine » croisés en Cisjordanie,
où le nom est fréquemment prononcé et graphié comme ça,
en référence aux Philistins.)

§

(next épisode : traitera De la persistance rétinienne et de la rémanence psychique des mondes où l’on est sans pouvoir)

Publicités