Mini-billet pour une maxi-découverte, envoyée par l’ami Vincent, qui me fait découvrir son site plein de textes, de biblios et de ressources au parfum d’anarchisme :

ECOLOGIE SOCIALE – PORTAIL FRANCOPHONE

Beaucoup de boulot là-dedans, et une dose -triple- de théorie qui se tient, qui n’a pas peur d’y aller à fond, et de titiller un optimisme point trop béat… Je ne résiste pas au plaisir de citer l’en-tête, qui dit très bien et très simplement de quoi il s’agit (c’est moi qui souligne) :

L’écologie sociale est un mouvement d’écologie radicale théorisé par Murray Bookchin à partir des années 60. L’écologie sociale cherche la mise en place d’une société écologique, décentralisée, sous la forme d’une confédération de communes. Conscient que les problèmes écologiques découlent de problèmes sociaux, elle cherche à résoudre conjointement ces deux questions, notamment par la promotion de citoyens acteurs et gestionnaires de leur communauté.

…Et voilà, la cohérence sociale, environnementale et politique, et donc une certaine forme d’Utopie… c’est bon mangez-en. :-)

Dans le même (dés)ordre d’idées, je conseille au plus grand nombre la lecture rapide, claire et très instructive d’Hervé Kempf avec son petit et détonnant « Comment les riches détruisent la planète« , où c’est impossible de ne pas comprendre le lien entre social et écologie. Vraiment à lire. :-)

(next épisode : Des aléas professionnels avec l’Education Nationale, qui se prend pas pour de la crotte, desfois)

Publicités