Premiers retours… notre choix récent ne laisse pas vraiment indifférent, les réactions sont variées mais plutôt good dans l’ensemble (EDIT : Nan, en fait, elles sont vraiment variées). Quand on touche à la bouffe, on touche profond.
Extraits et initiales
:

Mother (J+2) « c’est honorable, très honorable. Tu connais les livres d’Elisabeth de Fontenay ? Elle a beaucoup écrit sur les animaux« 

Amie S. (J+5) « bonne chance les amoureux / perso je le prend pas mal / et perso la prochaine fois que je viens ne te vexe pas si je viens avec un jambon beurre« 

Amie C.  (J+5) « vous supprimez le lait et les oeufs aussi??? Vous êtes un peu dingues…et végétaliens si je me souvient bien de la différence. Je suppose que vous supprimez aussi le poisson? / Et bien, je vous souhaite beaucoup de courage. »

Amie C. toujours (J+6) « D’un point de vue moral ça ne me dérange aucunement que l’humain mange de l’animal, la manière dont il le fait très sûrement. / En tout cas je respecte beaucoup votre décision car je n’oublie que c’est par les gens en marge que les changements arrivent. Peut-être êtes vous tellement en avance sur notre temps que c’est encore pour le commun des mortels inassimilable. L’humain peut peut-être réellement se passer de viande. Quelle sorte alors d’humanité?« 

(NDLR : je ne recopie pas tout ^^)

Lise (J+6) : « Je ne suis pas étonnée de votre choix (ou tendance) à devenir végétar/liens… il me semble que je comprends la démarche (et quant bien même ce ne serait pas le cas…….); je ne me vexerai pas lors de nos prochains repas, je m’appliquerai à cuisiner sans viande ni graisse animale »

==> voir la Lettre à Lise ^^

Amie E. (J+7) « Oui, de toute façon moi je mange très très peu de viande. »

Other Mother (J+8) « on a toujours tué le cochon chez mes parents, c’était la ferme. Quand j’étais petite j’allais tout au fond de la maison dans ma chambre, et je collais l’oreiller sur mes oreilles pour ne pas entendre les cris. ça crie très fort »

Ami Ch. (J+9) « vous savez, chez mes grand-parents, on tuait le cochon, ils s’y mettaient à plusieurs, il y avait mon oncle qui était boucher. Il y avait du sang partout ! Et c’est marrant parce que le cochon, dès qu’on allait le chercher, on aurait dit qu’il savait, il hurlait, hurlait, c’était pas possible qu’il comprenne pas« 

Father (J+10) « Ecoute les jeunes, ils sont l’avenir ! / Et bien moi je suis fier que mes enfants fassent à 30 ans ce que je n’ai pas eu le courage de faire à 60, mettre en accord leurs idées et leurs actes« 

Grand mother (J+10) « ils sont complètement dingues ces jeunes« , puis « compréhension »…

Collègue one (J+12) « et vous ça va ? Vous tenez le coup ? Vous n’avez pas l’air énervée… Par contre vous parlez beaucoup !  » ;-)

Collègue two (J+15) « j’ai pensé à vous, j’ai vu un truc époustouflant hier, dans une ferme chez des amis. Plus de 130 vaches, tout est automatisé pour la traite. Elles suivent tout un parcours, elles sont attirées par l’aliment. La vache est dans comme une boîte, elle ne peut pas du tout bouger, il y a une plaque en fer pour qu’elle ne fasse pas ses besoins dans le lait. C’est complètement déshumanisé… on les met enceintes pour la lactation, le veau est retiré dès le premier jour, elle le voit pas. Les cornes sont coupées à un mois, sans anesthésie. C’était incroyable.« 

Father (J+17) « Sans vouloir vivre de la servitude des animaux, pour la viande, d’accord. Mais les poissons qui sont dans la mer, c’est le symbole parfait de la liberté… Si vous n’êtes pas trop rigoureux, vous pouvez faire comme nous, très peu de viande et plutôt du poisson« 

Collègue one (J+20) (nous invite pour un dîner chez eux, tout en étant déjà informée de notre végétalisme) « ouais mais franchement, c’est pas convivial votre truc ! » répété 3 fois.

Father (J+20) « Certains, parmi les éclairés, considèrent les animaux comme « nos frères en voie d’évolution », notre famille. »

…A compléter par les futures réactions que j’entendrai, et par les vôtres ; VG frais ou confirmé, n’hésitez pas à placer en commentaire ce que vous avez pu ouïr sur votre démarche ! :-)

*

Photo : « Ricochets » par Vincent Bourrut

Publicités