Archive for janvier, 2010


… Help ! Où vont-ils s’arrêter ? En ce dimanche de neige, tombe un souffle de révolte via la pétition plasticienne-lycéenne que voici :

PETITION – NON A LA SUPPRESSION DE L’OPTION DE DETERMINATION ARTS PLASTIQUES AU LYCEE (SECONDE)

Après l’Histoire, les Arts. L’école n’est plus à l’abri, les enseignements « culturels » (ce qui dans un monde civilisé serait un pléonasme) sont mis à mal les uns après les autres… sauf si on réagit.
Cela concerne tout le monde, finalement, étudiants, artistes, humains en tous genres. L’on peut faire passer à toutes les personnes sensibles à cette réforme qui, pour reprendre les mots de P., « organise soigneusement la suppression des Arts Plastiques au lycée à très court terme« .

By Greenpeace, la nouvelle mouture du guide OGM permet de trier ses courses en ligne — et même depuis son smartphone si jamais. Ah, tous ces bô produits de supermarché bien farcis d’OGM, de sel, de gras caché, de porc planqué…

 

GUIDE DES PRODUITS AVEC OU SANS OGM – GREENPEACE

Où il est démontré à nouveau que le pouvoir est dans le caddie ^^

Note : il va de soi que, plutôt que de mémoriser la looongue liste des produits transgéniques, il serait plus malin de commencer par :

* se tourner vers le bio
* sortir sa calculette pour constater que viandes et plats préparés éclatent la facture, et que le bio a des prix moins exorbitants si on change ses menus,
* suite logique : diminuer ou abolir la consommation de produits animaux… Boucle is boucled. ;-)

Un (mé)mot tardif de la dernière averse de papier, car la suivante, 99% nipponne, arrive déjà — en mode addictif je suis.
Bref tour de rayon des butinages d’hiver et petits présents…

Sous le sapin esquissé qui ne perdit ni feuilles ni aiguilles :

Gandhi, la voie de la non-violence
Cadeau de soeur, ou je ne m’y connais pas ^^. Il s’agit d’extraits de différentes bio et ouvrages, résumé costaud, qui surprend (l’ascèse extrême, ou comprise comme telle) et donne envie d’en savoir davantage. Un concept qui ne me fera pas de mal, anyway. Lire la suite

Parce que ni les Montagnes ni les Ours ne sont à nous / parce que la biodiversité / parce qu’un animal debout / parce que John Irving / parce que totem / parce que, pour le coup, la survie des Ours est suspendue à nos avis.

Patte d’encre à poser ici :

OURS 2010 – PETITION EN LIGNE
POUR LA SURVIE DE L’OURS
DANS LES PYRENEES

Pour plus d’infos sur les réintroductions et actualités ursines, voir aussi les associations Pays de l’Ours et FERUS (Ours-Loup-Lynx Conservation).

 

 

Tadaam ! La Clef de Fa est toute heureuse d’annoncer la mise en ligne du site de DaikuKo, artisan du bois. Pour donner vie à des projets sur mesure de meubles, agencements, menuiseries et encore plein d’autres choses, ne pas hésiter à visiter, prendre contact ou faire connaître ^^.

Suivez le petit ninja :

DaikuKo.com

Et ce beautiful site pas-comme-les-autres a été façonné chez Studio C46.

Pour connaître le sens de ce mystérieux mot, la réponse est dans le site. Bonne visite… ;-)

Nous rapportons ces images de Gaza, Palestine.

Ce pays qui ressemble de plus en plus à une métaphore.

Nous sommes rentrés dans Gaza au lendemain de la dernière guerre et découvrons, avec nos amis délégués palestiniens des droits de l’homme, l’étendue de la «gaza-strophe ».

Les récits de dizaines de témoins de la guerre israélienne contre Gaza, nous font entrer dans le cauchemar palestinien. Malgré cela, nos amis Gazaouis nous ont offert des poèmes, des chants et même des « Nokta »*.

*Blagues ou histoires à raconter.

« Gaza-strophe, le jour d’après » est donc un documentaire de 55 mn, de Samir Abdallah et Kheridine Mabrouk. Fait rare, il passe à la télévision (par sur une grosse chaîne certes) ce mercredi 13 janvier à 20h35, sur France Ô, avec rediffusion le lendemain à 15h15.

==> site officiel et rapport Goldstone par ici : GAZA-STROPHE

==> et il est bien sûr possible de s’inscrire à la newsletter Bulletin Palestine en écrivant par là : bulletin-palestine-abonnement(a)yahoogroupes.fr

Nuit blanche et nuages verts. Souffles paisibles au milieu du tumulte, il est certains livres qui vous lavent et vous apaisent. Complet, clair, agréable. Nulle philosophie — et pourtant.

En attendant la prochaine pluie feuillue, en sédimentation, il est un livre qui m’a trouvée, occasion imprévue sur une table de marché. Niwaki – taille et conduite des arbres et arbustes à la japonaise, de Jake Hobson (éditions du Rouergue) est *le* book sur la taille japonaise.
Dévoré comme un roman, j’y ai trouvé tout ce qu’il fallait, les schémas pédagogiques, le texte plein d’humour british, les superbes photos, les arbres principalement utilisés au Japon (et leurs équivalents possibles en Europe), et — cette fois — un vrai contenu.

Plus que tout, l’esprit insaisissable du jardin japonais est ici tout à fait bien transmis, sans excès mystique et sans « placage » occidental (= deux bambous et trois fontaines pour faire bien, en gros, sans rien capter à l’essence de la chose). Les portes ouvertes sont à la fois simples et vastes, prometteuses.

Bref ce livre me plaît beaucoup. :)

Et on constate avec plaisir l’hommage rendu, sur un petit chapitre, aux jardiniers eux-mêmes, chez qui l’auteur a été formé.

*

Maintenant, je profite de ce cadre de verdure pour m’exercer un peu, très maladroitement il est vrai, sur les arbustes du jardin. Les résultats se comptant en années, soit bien plus que mon impatience, pour l’heure c’est juste bizarre. ^^

Mais cela n’empêche de bicher sur les beaux outils pour taille et ikebana, sur Niwaki.com, où l’édition en anglais est d’ailleurs disponible.
Ni de rappeler l’existence essentielle du Guide pratique du jardin japonais, de Motomi Ogushi (éditions De Vecchi), qui est une mine de première main, et qui concerne tout le jardin.

Pour ouvrir une dernière piste, et rêver sur les collections médicinales… JARDINS BOTANIQUES JAPONAIS, avec une impressionnante liste de jardins botaniques et médicinaux. En français s’il vous plaît. :)