Trois fois deux. Deux pétitions tombées dans le nid, primo, en plein réchauffement climatique et informatique. La première, en anglais, vient de Planète sans visa – où l’on lira avec tristesse et écœurement, pour moi du moins, les dernières nouvelles déprimantes concernant la réintroduction de l’ours – et consiste à protéger le site russe de la ‘Khimki forest’. La seconde, en français, vient de la Ligue pour la Protection des Oiseaux, et consiste à protéger l’habitat en danger d’un genre de passereau nommé tarier des prés.

Suivre le vol d’oiseau :

SAUVER LA FORET RUSSE DE KHIMKI (CONTRE VINCI)
– sur Planète sans visa,
infos & lien pétitionnesque dedans

NON A LA DESTRUCTION DU SITE DE MALBOUHANS
– LE TARIER DES PRES MENACE

Deux réflexions express, deuzio.
Je ne vais peut-être pas céder à l’envie de faire tout de suite un petit bilan de cette première année bloguesque (une bougie le mois prochain), je n’ai pas enregistré les requêtes bizarres qui s’effacent au fur et à mesure (à part que les arrivants cherchent surtout à apprendre la clef de fa ^_^), et mon nombre de visiteurs est tout à fait confidentiel, quoique de qualité, comme on a pu voir ;) …Et le changement cutané ne va pas se faire aussi vite que prévu, toute embrouillée que je me suis mise dans les noms de domaine, et passage bien trop compliqué pour moi vers le .org. Mais bon.

Mais, donc, deux petits trucs d’ores et déjà.

D’abord, j’ai réalisé que les coups de gueule font plus ou moins un carton, en comparaison d’autres formes de billet. La Lettre à René s’est ainsi propulsée directement en podium de tête des billets les plus consultés, alors que ce billet est plutôt énervé, très long, et ne fourmille pas d’infos. Je dois dire que ça me surprend un peu, je ne regrette pas (ô que non) ce billet ni ce qu’il défend (ou ne défend pas, cf. les auréoles ;) ), mais ça me laisse un peu perplexe. Ce qui m’amène à la deuxième chose, qui est que je me demande si ma perception de ce blog n’est pas en décalage avec celle d’une partie des visiteurs/euses. Je sais, je suis en train de perdre un temps sans doute précieux à me triturer l’esprit sur ça, mais voilà. Il se trouve que, au bout d’un an environ, et dans une dynamique tout à fait personnelle (pas de ligne de conduite, vraiment, du désordre, un rythme pas bien régulier, beaucoup de reprises d’autres articles), il y a des visiteurs pour chaque billet, billet qui contient à peu près tout le temps des liens vers articles/pages/pétitions, et un très petit nombre de clics en conséquence vers lesdites pages.

…Bizarre, non ? Pourtant je ne cache pas (pas toujours ;) ) le motif du billet dans le titre, les titres d’ailleurs ne sont pas toujours sybillins (à un moment, j’ai même mis systématiquement ‘pétition’ dans le titre). Ainsi, bon, bien sûr je suis bien contente que des sujets plutôt militants, écolos, humanistes, trouvent lecteurs (évidemment :) ), mais je me demande si je m’y prends bien, vu que les lecteurs ne cliquent pas sur les liens que je donne, ou très peu (et je sais bien que dans le très peu, il y a déjà une ou deux personnes dont je sais qu’elles vont aller vérifier l’info). Il faut voir que cela prend du temps, même pour un petit billet comme ça, de le présenter, de faire quelques phrases pour enrober le lien, d’éventuellement placer une image, de trouver l’énergie motrice, si menue fût-elle, pour relayer toutes ces choses. Donc, je m’interroge sur l’utilité de ça. Si la proportion, à la hache, de personnes qui vont effectivement aller voir la pétition en question (je ne parle même pas de la signer, mon compteur ne compte pas ça), est dans les 10%… et même souvent en-dessous, j’avoue ne pas bien-bien saisir le processus.

Autant, qu’il y aie peu de commentaires, bon, ce n’est pas un souci – je lis régulièrement des choses ici et là que je suis bien loin de commenter toujours, pourtant je suis plutôt bavarde et participative, à mes heures -, et puis comme dans tous les lieux confidentiels peut-être, on préfère la qualité à la quantité ^^, autant, que je linke encore et encore des pétitions, des cyberactions, des articles qui m’ont touchée ou alertée, et que ça ne serve qu’à ma bonne (ou mauvaise, plutôt) conscience, là ma démarche n’est plus très constructive.

Parce que dans cet humble (et dérisoire :P) endroit, comme ailleurs, j’essaie vraiment de me considérer plus comme une passagère, et donc une passeuse, que dans une fin en soi. Je suis toujours très flattée quand on me dit « mais c’est bien ce que tu fais, c’est super, continue, on a besoin de gens comme toi », OK je prends acte et ça me redonne un coup de fouet, c’est vrai. Mais si ça ne donne pas envie, ensuite, d’y prendre sa part, d’être à son tour dans une (dé)marche, au moins en allant voir les choses dont je parle, et bien, j’ai une impression d’impasse. Et sans vouloir offenser personne, je suis assez perdue quand j’entends « c’est bien, continue » alors qu’il ne semble pas y avoir d’impact.
Je ne fais pas cela (cela = sauf les billets perso, bien sûr) pour me faire plaisir ou faire une jolie vitrine à mon blog, mais pour que les pétitions tournent, soient signées, que les articles soient lus, et dans le meilleur des cas amènent même à poursuivre la recherche de façon autonome – comme ça arrive parfois.
Donc je pense que je m’y prends mal.

Donc, voilà les questions du jour à mon lectorat assidû ^_^ :

comment, d’après vous, pourrais-je m’y prendre pour avoir plus d’efficacité dans cette démarche de transmission, et de partage des ‘combats’ ?

– si vous lisez mes billets mais que vous ne percevez pas bien l’intérêt d’aller à la source du billet, vers l’article, le site, la pétition par exemple, pouvez-vous me dire pourquoi ? Ce n’est pas pour vous embêter, c’est que ça m’aiderait beaucoup ^^ »

– (bon, là je viens de me payer un nom de domaine, donc le moment est mal venu, mais quand même)… Devrais-je arrêter ? Est-ce que je devrais me contenter de laisser une page de liens vers des associations, des écrivains, des sites d’information alternative ? Ou ne garder cet espace bloguesque que pour des choses complètement perso ?

– Ah, et… (bon, il y en a une ou deux qui jouent pas, sur cette question-là, trop fastoche ;) ) Comment faites-vous, vous, pour secouer les consciences et (tenter de) stimuler vos entourages proches et moins proches ?

– About books… J’ai toujours grand plaisir à parler livres, et en quelques lignes, cela m’arrange, pour des raisons de temps évidentes. Est-il préférable que je continue ici, ou que je passe directement sur Babelio ? (histoire de ne pas copier-coller tout de l’un à l’autre chaque fois que je fais une critique brève) (question que je me pose aussi à moi-même, je n’ai aucune idée de la réponse ^^)

– question subsidiaire : êtes-vous sur facebook ? je demande ça car, au départ, si j’ai fabriqué cette petite Clef, c’était d’une parce que FB m’indispose à bien des égards (passons, ce serait long), et de deux parce qu’un certain nombre des personnes de mon entourage, à qui j’ai donné la présente adresse, ne sont pas sur FB, et ne veulent pas y être (elles ont raison je pense !). Cela dit, c’est vraiment vraiment pratique pour faire passer, très vite et sans aucune manut’, des liens vers des articles de presse, des cyberactions, des pétitions en ligne, et tout. Et très souvent, je résiste à la ‘flemme’ de faire un clic FB pour plutôt faire passer les messages via ce blog – qui présente d’autres avantages pour moi aussi, certes certes. Mais qui va me prendre une heure au lieu d’une minute, en gros. (EDIT : au lieu de dix secondes serait plus exact !)
(Et présentement, si je ne recevais pas tant d’infos (via Hel, Elo, d’autres, et plein d’assos) via facebook, je pense que je serais partie ; c’est vraiment l’arrivée d’infos qui fait que j’y reste – je ne parle pas de V. en exil ^^)

Voilà… Et j’ai quand même réussi à me mettre très en retard sur la journée (de fausses vacances). Il faut vraiment que je retourne  mes scans. Thx pour vos réponses ^_^

Publicités