Debout les braves ! Puisqu’il n’est que temps, et sans doute trop tard pour nombre de lâches, d’indifférents, de couchés-haineux mais pas pour tous, voici donc une pétition complètement urgente :

NON A LA POLITIQUE DU PILORI – APPEL CITOYEN

Avec pour mot d’ordre / ou de salutaire désordre, des mots qu’on n’aurait jamais dû oublier :

Face à la xénophobie et à la politique du pilori :
liberté, égalité, fraternité

…Avec une manif à Paris ce samedi, et une pétition citoyenne à signer par, pour et avec tout le monde ! Pour plus d’infos, voir La voix des Rroms, qui pour une rarissime fois, en ont une.

…Et bien voilà. Diverses choses me retenaient de lâcher la cordelette de mon prochain billet, c’est chose faite avec cet appel citoyen qui ne concerne pas que les Roms, donc, même si l’air du temps (càd les remugles élyséens) en fait des cibles parfaites. Et les cyniques de s’exclamer qu’ils ont l’habitude de se faire discriminer, eux aussi (des claques, oui, pour tant de mépris !).

Donc, puisque nous sommes tous des Roms, étymologiquement des hommes/des humains (et non des Roumains, pour éviter la facile confusion), nous sommes tous concernés par cette politique honteuse, ces rafles écœurantes servant de paravent nazional aux gros scandales des vrais gros voyous qui osent prétendre nous gouverner.
Petite sélection subjective de choses lues qui m’ont marquée, oui – et dans un révélateur lapsus de clavier, j’ai commencé par taper « qui m’ont parquée » ! S’il vous plaît :

Si l’on ne doit lire qu’un article entre tous, c’est dans l’indispensable Journal d’un avocat, le blog impeccable et en béton armé d’Eolas, ici :

ROMS, UNIQUES OBJETS DE MON RESSENTIMENT…
(Acte I) – par Eolas

C’est déjà un beau morceau, déjà relevé par Psyché avec la fabuleuse citation bourrée à l’acide :

« Quand un Rom viole la loi, c’est mal.
Quand l’Etat viole la loi, c’est la France.
C’est de l’identité nationale, vous ne pouvez pas comprendre. »

Et vlan. Pour un gros article bien fourni du 5 août, en deux parties, on peut se pencher sur ce travail du collectif Les mots sont importants, par là :

LES ROMS, UNE NATION SANS TERRITOIRE ?
CIMENTS IDENTITAIRES ET ORGANISATION SOCIALE
– par Xavier Rothéa

…Et alors, un imparable trouvé encore et toujours grâce au Rézo, qui est mon anti-TF1 à moi, paru début juillet dans La vie des idées, que je recommande aussi pour sa pédagogie historique et sa belle plume :

LA FRANCE CONTRE SES TSIGANES
– par Emmanuel Filhol

What else ? Et bien, else que j’ai de plus en plus honte, chaque jour, de ces espèces de néofachos qui appliquent à la lettre le programme électoral du FN. De la banalisation, de l’extension, de la diffusion non plus rampante mais hallucinante des idées qui puent et de l’incitation à la haine. France sucks !

Ah, et Europe sucks itou, d’ailleurs, une piqûre visuelle de rappel du bouquin Bilal sur la route des clandestins, toutélié dit mon petit doigt, et voilà que tout s’explique à nouveau avec ces étripantes cartographies du Monde Diplo sur les frontières verrouillées de l’Europe contre la misère qu’elle a elle-même créée, il faut le voir pour le croire, notamment : L’Europe des camps d’enfermement (outch) et pire-du-pire, Mourir aux frontières de l’Europe, deux cartes linkées sur la synthèse ‘externalisante’ de notre bêêêlle civilisation : Les contrôles migratoires sous-traités aux pays extérieurs : comment l’Europe enferme ses voisins.
Versions en grand format sur les liens.
Et autant de Points Honte que de taches de couleur sur l’atlas du fortin-Europe. ça et les forêts cramées, broyées, ça et le reste. Enplusenplus. A donner des envies d’incendie, de démolition complète du système, des envies de… non, pas des envies de révolte, c’est fini, ça. De révolution.

(Pendant que lesdits liens palestiniens s’empilent encore et encore,
ainsi que les appels à signatures…
Voilà qui n’est pas près d’éteindre mon brasier ni mon chromosome militant,
en référence à une discussion récente avec Amarige…)

Publicités