Archive for novembre, 2010


Activistes du vendredi, youpi ! (ça donne toujours la pêche de démarrer de la sorte). Au menu ce soir, de la priseudeutêteuh mais d’abord un très bon article, avec d’antiques philosophes dedans et tout, picoré sur Planète89, excroissance de vous savez quel site récemment cambriolé. En voilà les premières lignes :

Pro ou antivégétarisme, le débat fait rage dans l’opinion. Le président de l’association Droits des animaux a souhaité réagir aux propos de Dominique Lestel, chercheur en éthologie, qui défend l’idée que l’alimentation carnée est « naturelle ».

Les débats actuels sur l’opportunité et la légitimité de la consommation de viande auraient interpellé certains philosophes de l’Antiquité, qui déjà tendaient à la décourager, pour des raisons diverses. (…)

Pour aller vite, ici le site, en français, Droits des animaux. Et surtout l’article en question :

« L’ANIMAL EST L’AVENIR DE L’HOMME », VRAIMENT ? par David Chauvet, sur Planète89

J’enchaîne directement, et avant de paumer le lien, avec une interview un peu datée mais dans le fond très fraîche (et doublement pour moi, on va voir pourquoi), remontant à 2003 :

UN MEDECIN CONSEILLE LE VEGETALISME – sur PartiVegan

Ensuite, deux sympathiques découvertes, entre credo et position éthique (oui je sais, ma formule est source de longs débats ^_^), pêchées, si je puis dire, sur Vivre Vegan, spécifiquement centrée sur la-dure-vie-VG-dans-nos-contrées pour la première ^_^, et qui m’a vraiment touchée et interpellée, et « un peu » plus générale bien qu’aussi enthousiaste pour la seconde (qui est tout un programme).
Je vous laisse déguster :

5 TRUCS POUR ETRE UN VEGAN HEUREUX

et

L’ACTIVISME INDIVIDUEL – ANTHONY MARR

Ah, évidemment, comme l’intégralité des fidèles lecteurs/trices de la Clef ne clique pas forcément, voici une (grosse) mise en bouche assortie d’un petit commentaire perso sur les « 5 trucs » en question Lire la suite

Un moment que je souhaitais relayer les actions de Sauvons la forêt. L’on parle ici, bien sûr, des mille mains de la Forêt Mondiale. Et sous la pluie du jour, d’un de ses morceaux les plus éclatants, et le plus ancien puisqu’antérieur à 100 millions d’années, la forêt tropicale malaisienne (mais aussi indonésienne), actuellement détruite et dévastée par la culture de l’huile de palme, destinée à fournir des centrales électriques à Hawaï. La lettre, je l’annonce, est à envoyer en ligne et c’est fort simple, cette fois :

HAWAI : LES CENTRALES ELECTRIQUES A L’HUILE DE PALME DETRUISENT LES FORETS TROPICALES

Chez ce collectif décidément bien actif, une autre cyberaction récente concerne plus particulièrement les animaux & les marques de luxe. Mais l’on est toujours en Indonésie… Et je préviens les âmes sensibles, ou plus exactement les âmes tout court, que la lecture de l’argumentaire est un peu une épreuve, puisque l’on suit les tortures infligés aux reptiles (protégés qui plus est) qui vont finir en bracelets de montres suisses… Défilement rapide :

GUCCI, HERMES, CARTIER & Co : STOP AU MASSACRE DE REPTILES EN INDONESIE

Pour rester dans le sujet – brièvement au vu de l’horreur de la chose -, je rappelle l’existence de Fourrure Torture, avec des informations, si l’on a le courage, et des actions.
Je précise la difficulté inhérente à ces actualités, parce que pour moi c’est le genre d’assoces que je vais pêcher sur un réseau social bien connu, et dont je dois vite vite stopper l’arrivage des actualités, tellement ça m’écœure et m’attriste.

Je sais que l’on peut toujours rétorquer qu’il est un peu vain de combattre l’utilisation des peaux de reptiles et des pelages de mammifères si l’on persiste à consommer et financer l’industrie du cuir et de la laine, qui englobe des quantités de bêtes incomparables avec le nombre de bracelets de montres Gucci, et qui est, sans exagérer, un enjeu crucial concernant les souffrances animales. Justement, c’est un sujet à creuser. Et je dois dire qu’il n’est pas si difficile que ça de *ne plus* acheter d’objets incluant cuir et/ou laine ; un peu plus ardu de jeter lesdits objets déjà en ‘circulation domestique’, bien sûr.

Allez, il y a donc des foultitudes d’actions possibles. Vous remarquerez que n’ayant pas eu le coeur d’illustrer ce billet avec des photos de désastreuses coupes à blanc sur des terrains détruits envahis de machines oranges, j’ai préféré cette belle photo de la forêt tropicale de la vallée de Danum, à Bornéo en Malaisie, trouvée sur un forum d’amoureux des sauriens, Le Monde des Reptiles. Qu’ils pardonnent mon emprunt, c’est pour la bonne cause. :)

(& pour achever de se remonter le moral, une nouvelle part de gâteau au matcha et un autre billet aux links ravigotants ^_^)

Juste un mot : ces personnes qui dénoncent l’occupation et la ségrégation en Palestine, ça pourrait être moi, nous, c’est moi, c’est nous. Et puis quand même : Stéphane Hessel est une figure de la résistance, un « homme debout » et toujours vivant, plus que nombre d’entre nous, « capable d’encore s’indigner » comme le décrit bellement Jean-Luc Porquet. Voici le texte de l’appel et le lien pour la signature. Il s’agit de soutenir les militants au niveau national, et plus seulement à Perpignan ou Strasbourg comme pour les pétitions précédentes.
Je ne commente pas davantage, l’argumentaire est suffisamment clair.

Merci à tous les signataires, et merci de faire passer pour le plus grand nombre :

(C’est moi qui souligne)

Solidarité avec Stéphane Hessel, Alima Boumediene-Thiery et toutes les victimes de la répression

Votre signature peut contribuer à sauver un innocent (ici)

J’insiste en mon nom personnel pour que le plus grand nombre de signataires de notre appel serve de garant aux personnes mises injustement en accusation. Il serait grave que certains subissent dans leur vie ou leur carrière des préjudices que rien, dans les lois françaises, ne justifie. Nous devons obtenir un non-lieu pour tous. Stéphane Hessel

Bordeaux, Mulhouse, Perpignan, Pontoise… : en ce mois d’octobre, des hommes et des femmes sont poursuivis pour « provocation publique à la discrimination » – Lire la suite

Blue Bubbles

Bulle bleue et papier kraft, mutation imprévue en attendant (encore un petit moment, il semblerait) le vrai saut vers le .org. J’ai profité de cette armistice gris-bleu pour mettre ma peau d’hiver, balayer un peu dans ma petite bulle blogueuse, bricoler assez grossièrement une bulle rouge, voisine, pour y loger quelques recettes & considérations de cuisine (c’est dans la colonne de droite mais aussi là : Cuivre & Cumin), trier mes quelques liens, avec une petite frayeur buguesque, et renoncer pour la semaine en cours, voire pour le mois en cours, à réserver encore plus de temps pour me mettre au virtuel déménagement, qui ne laisse de m’angoisser.

En résumé, j’ai donc un nom de domaine qui ne me sert pour l’instant à rien (même s’il ne coûte pas grand chose), mais surtout une bonne petite surprise de m’être laissée attraper par cette skin toute en bulles – souvenir visuel infiniment tendre d’un papier peint face auquel je m’endormais quand j’avais à peine trois ans, dans une petite maison depuis longtemps quittée… j’avais très peur du loup. Et c’était mes premiers livres… :)

Comme nous nous entretenions de ça récemment avec une certaine Psyché hantant assidûment les lieux ^_^, il est probable que le changement de peau induise un certain changement d’écriture. Je n’avais pas vraiment prévu ça, je me suis laissée guider au gré du vent frais, et donc nous verrons bien. Il me reste également à retailler les photos, trier ces catégories toutes mélangées, plein de petites choses… Et j’ai toujours plein de billets-brouillons, et toujours pas assez de temps, mais ça c’est un air connu sur cette Clef comme sur d’autres portées ;)

Je constate d’ores et déjà que j’ai ici un peu plus de lisibilité (ce n’était pas dur de faire mieux), une taille de police un peu moins minuscule et une colonne principale un peu moins étroite… Et c’est encore plus agréable pour les commentaires, qui demandaient jusqu’alors des lunettes laser ;)

L’heure étant presque tardive, je retourne à la séance revival Alias saison 2 – elles étaient bien tout de même ces premières saisons, peut-être que cette fois j’irai jusqu’au bout de la série !

Bises bleues, à très vite, ici ou en zone rouge cuivrée !

…Et des gens qui se soignent avec ! Ces deux pétitions urgentes font dresser les cheveux sur la tête : en effet on n’aura plus accès aux plantes médicinales (o_O), les médecines multimillénaires sont menacées par ces saletés de labos pharmaceutiques, le danger est de taille ! Phytothérapie mais aussi autres modes de soin sont en danger. Davantage d’infos et signatures ici (attention il semble exister deux pétitions séparées, autant signer les deux) :

La première est une pétition européenne pour exiger notre droit aux plantes médicinales (on parlait de droit tantôt, bien voilà un point où il devrait s’appliquer) :

POUR L’ARRET DE LA DIRECTIVE SUR LES PRODUITS
A BASE DE PLANTES MEDICINALES TRADITIONNELLES

Et donc la seconde :

POUR LA LIBERTE EN MATIERE DE THERAPEUTIQUE
DES MALADES ET DES MEDECINS

…Et voici l’article (très) fraîchement reçu à ce propos, qui est bien explicite et trace bien la voie brûlante de la colère :

GRANDE VICTOIRE POUR L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE :
LES PLANTES MEDICINALES BIENTOT INTERDITES DANS L’U.E.

En résumé, c’est une catastrophe ! Merci, merci, merci de faire passer tant et plus, et le message et la pétition, c’est absolument vital, je ne vois pas quoi faire d’autre – et je suis censée être habituée mais les bras m’en tombent… L’article conseille également d’écrire à son député européen. ça ne va pas du tout cette histoire !

(En aparté : je suis censée autoréguler un peu le rythme de parution de la Clef, mais là il est hors de question d’attendre un jour de plus avant de faire tourner ceci…)

Tofu stoïque

Un an pile ! Un an que je suis tombée sur cette interview qui nous a conduits, à peine quelques jours plus tard, vers le végétalisme le plus obstiné – et cela a donc fait ce Samhain un an sans produits animaux, yep :)

Ce n’était pourtant pas le propos du bouquin (bien que Nicolino rende hommage aux végétariens, il n’est ni VG lui-même ni prosélyte) mais si je reprends le fil vers notre basculement, c’est précisément *cette* photo dans *cette* interview parlant de *ce* bouquin qui m’a amené à le lire très vite et dans la foulée à (re)voir Fast Food Nation et surtout à regarder le très éprouvant Earthlings, dont certaines images sont parties pour nous hanter longtemps, à vrai dire.

Bon ! Un an plus tard, bilan des coursessi je puis dire !. Attention, cette tartine est estampillée extra-longue et sans sucres ajoutés – un peu amère parfois, même. ;) Lire la suite