Après les montagnes, je persiste… et signe. Deux pétitions pour le prix d’une (et gratuit et rapide avec ça), c’est Yule, et ce qui compte à Yule, c’est le sac mauve. Dans mon sac à espoirs et à prières, je mets donc, à votre disposition, et très en vitesse, ce grand texte et cette pétition indispensable pour demander un Tribunal Russell contre les crimes du nucléaire civil.
De grands noms, professeurs, scientifiques, philosophes, etc, et un argumentaire magistral sur Le blog de Fukushima :

Pour un Tribunal Russel contre les crimes du nucléaire civil

Et le lien direct vers la pétition ici :

Pétition – Tribunal Russel Nucléaire

La version courte en quelques flashs neutroniques :

* depuis 1945 il s’est produit 2400 explosions nucléaires.

* Tchernobyl, et également Fukushima, c’est pire que ce que l’on croyait (et pourtant), à cause des contaminations à long terme, des irradiations ponctuelles, etc.

* « Le vieillissement accéléré provoqué par la catastrophe de Tchernobyl a déjà touché des centaines de milliers de personnes et en touchera des millions dans le futur. »
Sans parler des maladies de la thyroïde, de l’immmunité, du sang, du saturnisme, des troubles de la reproduction, des cancers de tout ça et des troubles neurologiques.

* à Tchernobyl comme à Fukushima, mensonges officiels à tous les étages. Un tiers des militaires liquidateurs contaminés (sur les 1100 étudiés), rapport officiel = zéro.

* le rapport du CERI résumé le nombre de personnes touchées, au total, par la catastrophe de Tchernobyl : 400 millions.

* mais encore : la perte du vivant, la croix sur des territoires immenses pour des milliers d’années, le négationnisme, la banalisation du mal, l’impact psychique incommensurable… Tout y est, c’est complet. Et la conclusion de l’article, paru initialement dans le n°1 des Indigné(e)s :

Une conclusion s’impose donc : il faudrait mettre sur pied un tribunal international, du type de celui de Bertrand Russell, jugeant les crimes atomiques contre l’humanité à Tchernobyl et ailleurs, depuis le 6 août 1945 jusqu’à Fukushima en passant par Fallujah.

Voilà. Je vous laisse à ce blog exhaustif pour en savoir plus, ainsi qu’au HS du Canard Enchaîné « Le nucléaire, c’est par où la sortie ? » (et non à celui du Monde, refilé à moi ce jour, qui surfe sur la vague vu le succès de l’autre, déjà en réimpression, et pro-nucléaire jusqu’à la couenne !), au Livre noir du nucléaire, etc.

Un grand merci de signer, partager, faire tourner et tonitruer ! :)

(no photo, désolée, vraiment trop en retard)

Publicités