La triple catastrophe de Fukushima a un an. Séisme, tsunami, explosion nucléaire incontrôlable (et interminable), 19000 morts et un pays, un peuple, une terre contaminés pour… Morts silencieuses. Voici quelques liens à voir et partager :

* sur le toujours essentiel blog de Fukushima, synthèse des actions no-nuke du 10 et 11 mars et notamment la grande Chaîne humaine entre Lyon et Avignon pour sortir du nucléaire, avec le Réseau Sortir du Nucléaire, dont je ne peux que recommander aussi les mises à jour.
(On ne peut pas s’y rendre depuis le Nid, là, mais faites-moi confiance, c’est pour un cas de force majeure et je soutiens grandement l’initiative !)

* une soirée Thema spécial nucléaire sur Arte, passée le mardi 6 mars, à revoir gratuitement pendant une semaine via Arte+7, de nombreux reportages et notamment le premier, impressionnant, aberrant, et très clair sur les détails de la catastrophe, les mensonges officiels, les réactions de scientifiques internationaux…
Second reportage moins indispensable. Puis un numéro du Dessous des Cartes, lui, plus essentiel que jamais (et ce n’est pas peu dire vu la qualité constante de cette petite émission, on est accros). Me restent à voir les deux autres reportages et le débat, bref, une Thema bien fournie et plutôt incontournable !
Le sommaire :

– Enquête sur une super catastrophe nucléaire (documentaire de 20:35 à 21:30).
– Nucléaire, la fissure franco-allemande (documentaire de 21:30 à 22:25).
– Débat (de 22:25 à 22:50).
– Un héritage rayonnant : les déchets nucléaires (documentaire de 22:50 à 23:45).
– Le Dessous des Cartes : le nucléaire civil en 2012 (magazine de 23:45 à 23:55).
– Minamisanriku : la ville engloutie (documentaire de 23:55 à 00:50).

* Et aussi, une série documentaire sur Arte, les gens de Fukushima se racontent, par tranches de 8 mn, à partir du 6 mars : Récits de Fukushima, sur youtube.

* Le blog sus-cité précise d’ailleurs utilement, puisque l’on parlait de chiffres et d’opinion sur un autre sujet, la proportion de 77% de Français favorables à une sortie du nucléaire, chiffre méconnu et visiblement déformé à la baisse.
(On connaît la même déformation, je pense, pour d’autres questions tout aussi centrales, sans mauvais calembour. Même si on est habitués à ça, ça ne fait pas de mal de détordre un peu l’inconscient collectif en recalant le curseur de temps en temps, là comme j’ai la source, j’en profite)

* Et pendant ce temps-là… un nouveau convoi radioactif tenu secret (avec plus ou moins de succès) traverse la France et change ses plans, de Borselle jusqu’au centre de La Hague. Les péripéties du machin à suivre sur le Twitter du RSDN.

* Un peu sur le mode de la question animale posée aux candidats à la présidentielle, Sortir du Nucléaire a d’ailleurs monté une rapide synthèse de la position de chaque candidat-e sur le nucléaire.
Je ne m’étendrai pas sur la perplexité que suscite en moi le constat qu’on puisse * encore *, au détriment d’un tel bilan humain et planétaire (et économique et énergétique, aussi, quand même), se poser la question, mais enfin bon, la présentation est succincte et plutôt claire.

* Ah, je mentionne Le livre noir du nucléaire, croisé mais pas encore lu, juste pour dire. (Ainsi que Le livre noir du nucléaire français, un autre auteur, je pense qu’il s’agit de deux books distincts, je repréciserai).
Et de nombreux docus vidéos et bouquins sont en circulation – Into Eternity notamment dont a parlé Hélène dans Steel Fire in White – voir des références sur le site de l’Ecologithèque.

.

…Et je ressors quelques billets antérieurs, autres liens, autres infos…

* Sign & Resist – Le nucléaire civil au Tribunal, décembre 2011 – une pétition pour un Tribunal Russel du nucléaire et quelques chiffres qui décrochent la mâchoire.

* Message in a bottle, novembre 2011 – un carnet de voyage chez les kids de Fukushima, à lire absolument, et qui nous a tous bien secoués.

* Île de la Bonne Fortune, octobre 2011 – plusieurs liens dans le fouillis (bon, ils sont trouvables quand même), avec entre autres la radioactivité expliquée aux enfants sur le site de l’ACRO – ils ont besoin de soutien, et font un énorme boulot de mesure de la radioactivité au Japon, voir les derniers résultats (màj du 7 mars) sur les urines des enfants, les poissons, les légumes, les poussières…

* J’ai mis dans ma valise, mars 2011 – (milieu de billet) où l’on reparle de Bouygues exploitant ses salariés du nucléaire, de l’article de Pièces & Main d’Oeuvre, des Tchernobyl sous-marins – la carte qui tue – et du toujours en cours pillage français de l’uranium du Niger, où Areva exploite deux mines et emmerde pas mal de monde.

.

Voilà, je crois que je n’ai rien oublié, ne pas hésiter à compléter avec vos liens / ne pas hésiter à replonger dans le HS du Canard Enchaîné intitulé ‘Nucléaire, c’est par où la sortie dont j’ai déjà parlé (réimprimé) et qui fourmille littéralement d’infos pas trop développées ailleurs / ne pas hésiter à tenir tête aux faux experts qui vous balancent trois équations dans la tronche (qui ne guérissent personne du cancer) avec leur posture TINA plutôt dépassée – TINA = ‘There Is No Alternative’, le vieux stratagème initié par Tchatcher pour faire passer d’affreux trucs pourtant parfaitement évitables.

En résumé, ne pas hésiter à prendre conscience que nous ne sommes plus une minorité, à vouloir sortir de cette horreur, que le discours médiatique, technocratique et industrialo-politique n’est pas le nôtre, que des solutions il y en a des caisses, comme le montre bien le scénario Négawatt (à faire connaître aussi, au passage, un gros boulot très sérieux et costaud), et que juste c’est plus possible. Voilà.

Pas de conclusion, une pensée pour l’archipel du Japon sous les premiers pétales et les jeunes filles de Fukushima qui vont taire leur ville de naissance…
(cliché, certes, mais désormais les pétales sont irradiants.)

*

Publicités