Category: Chaudron


Vaste et infinie promenade que celle entre les plantes, qui soignent, qui réparent, qui apaisent. S’en tenir aux plantes médicinales pourrait paraître réducteur, mais le sujet est en lui-même si étendu qu’une petite percée d’apprentie herboriste dans la forêt des livres permettra de débroussailler un peu – et de se faire plaisir beaucoup.

Loin d’être exhaustif, bien sûr, mon rayon « herboristerie » se targue de quelques exemplaires que je suis bien contente de retrouver, et se lit non pas d’une traite mais en étoile, en petits bouts, en consultations épisodiques… Et se trouve être très mélangé avec des sujets proches, sans être spécifiquement médicinaux, tels que les arbres (penser à une B-Bulle arbresque), le jardinage biologique, la cuisine des plantes sauvages, etc.
Je commencerai donc par mes préférés, et me retiendrai d’y adjoindre tout plein d’autres choses sur les jardins, la botanique, et les brins de paille révolutionnaires. Lire la suite

Activistes du vendredi, youpi ! (ça donne toujours la pêche de démarrer de la sorte). Au menu ce soir, de la priseudeutêteuh mais d’abord un très bon article, avec d’antiques philosophes dedans et tout, picoré sur Planète89, excroissance de vous savez quel site récemment cambriolé. En voilà les premières lignes :

Pro ou antivégétarisme, le débat fait rage dans l’opinion. Le président de l’association Droits des animaux a souhaité réagir aux propos de Dominique Lestel, chercheur en éthologie, qui défend l’idée que l’alimentation carnée est « naturelle ».

Les débats actuels sur l’opportunité et la légitimité de la consommation de viande auraient interpellé certains philosophes de l’Antiquité, qui déjà tendaient à la décourager, pour des raisons diverses. (…)

Pour aller vite, ici le site, en français, Droits des animaux. Et surtout l’article en question :

« L’ANIMAL EST L’AVENIR DE L’HOMME », VRAIMENT ? par David Chauvet, sur Planète89

J’enchaîne directement, et avant de paumer le lien, avec une interview un peu datée mais dans le fond très fraîche (et doublement pour moi, on va voir pourquoi), remontant à 2003 :

UN MEDECIN CONSEILLE LE VEGETALISME – sur PartiVegan

Ensuite, deux sympathiques découvertes, entre credo et position éthique (oui je sais, ma formule est source de longs débats ^_^), pêchées, si je puis dire, sur Vivre Vegan, spécifiquement centrée sur la-dure-vie-VG-dans-nos-contrées pour la première ^_^, et qui m’a vraiment touchée et interpellée, et « un peu » plus générale bien qu’aussi enthousiaste pour la seconde (qui est tout un programme).
Je vous laisse déguster :

5 TRUCS POUR ETRE UN VEGAN HEUREUX

et

L’ACTIVISME INDIVIDUEL – ANTHONY MARR

Ah, évidemment, comme l’intégralité des fidèles lecteurs/trices de la Clef ne clique pas forcément, voici une (grosse) mise en bouche assortie d’un petit commentaire perso sur les « 5 trucs » en question Lire la suite

…Et des gens qui se soignent avec ! Ces deux pétitions urgentes font dresser les cheveux sur la tête : en effet on n’aura plus accès aux plantes médicinales (o_O), les médecines multimillénaires sont menacées par ces saletés de labos pharmaceutiques, le danger est de taille ! Phytothérapie mais aussi autres modes de soin sont en danger. Davantage d’infos et signatures ici (attention il semble exister deux pétitions séparées, autant signer les deux) :

La première est une pétition européenne pour exiger notre droit aux plantes médicinales (on parlait de droit tantôt, bien voilà un point où il devrait s’appliquer) :

POUR L’ARRET DE LA DIRECTIVE SUR LES PRODUITS
A BASE DE PLANTES MEDICINALES TRADITIONNELLES

Et donc la seconde :

POUR LA LIBERTE EN MATIERE DE THERAPEUTIQUE
DES MALADES ET DES MEDECINS

…Et voici l’article (très) fraîchement reçu à ce propos, qui est bien explicite et trace bien la voie brûlante de la colère :

GRANDE VICTOIRE POUR L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE :
LES PLANTES MEDICINALES BIENTOT INTERDITES DANS L’U.E.

En résumé, c’est une catastrophe ! Merci, merci, merci de faire passer tant et plus, et le message et la pétition, c’est absolument vital, je ne vois pas quoi faire d’autre – et je suis censée être habituée mais les bras m’en tombent… L’article conseille également d’écrire à son député européen. ça ne va pas du tout cette histoire !

(En aparté : je suis censée autoréguler un peu le rythme de parution de la Clef, mais là il est hors de question d’attendre un jour de plus avant de faire tourner ceci…)

En route, moteur, action(s). A vous de jouer ! Appel à yeux et à mains pour les liens que voici :

CYBERACTION n° 361 :
HAÏTI MANIFESTE CONTRE LE SEISME MONSANTO

=> Résumé personnel : ces gros charognards@Monsanto profitent du tremblement de terre catastrophique à Haïti déjà passablement miséreuse (merci l’Occident, again) pour refourguer leurs graines trafiquées… Où l’on peut écrire (vite et bien) à l’ambassade de France en Haïti.

ULYSSE CLANDESTIN, LE FILM –
APPEL POUR LA SUPPRESSION DU MINISTERE DE L’IDENTITE NATIONALE ET DE L’IMMIGRATION

=> Résumé universel : ces gros charognards@Gouvernement profitent du bordel mondial sur cette Planète déjà passablement mise à sac par des siècles de colonisations et de capitalismes intensifs (merci l’Occident) pour remplir moult charters de moult êtres humains contre leur gré, tout droit vers les contrées (qu’ils viennent de fuir) justement celles spoliées à la base par les mêmes… Où l’on peut signer l’appel, s’informer et souscrire pour le DVD du film « Ulysse clandestin ».

PETITION DE SOUTIEN AUX SAGES-FEMMES

=> Non-résumé : parce qu’il faut soutenir, et cette profession (dont fut mon aïeule tarnaise), et le service public avant qu’il ne s’écroule totalement.

Voilà… J’ai bien d’autres choses à linker mais le temps presse, manque, court. A votre tour :)

Revue de presse express, vers cet article de (again) Global Voices, sur les tribus indiennes du Brésil, état de Bahia, qui sont mises à mal par, devinez quoi, la spoliation des terres et le joyeux capitalisme mondial. Par ici, et pardon pour la brièveté :

BRESIL : L’ARRESTATION D’UN LEADER DES INDIENS TUPINAMBA
AGGRAVE LES TENSIONS DANS L’ETAT DE BAHIA

Il faudrait aussi parler -de tant de choses…-

* en miroir sombre et gluant de la catastrophe pétrolière, de la ‘marée noire annuelle’ due à l’extraction des sables bitumineux canadiens (un genre de pétrole over-crado), sur le Monde Diplo ;

* des pétitions d’Amnesty, encore et encore –je vous laisse aller voir, si jamais ;

* de la petite claque au miel et aux pesticides reçue avec le visionnage du Titanic apicole – la terreur pesticide, docu glaçant parmi les docus glaçants –et qui ne laisse absolument aucune excuse pour continuer à ingurgiter cette bouffe empoisonnée et toxique pour les abeilles, aussi ;

* et de la représentative histoire du Vilain petit écolo sur le blog de XXI, ex-parisien reconverti à la-vie-la-vraie qui se fait em…pêcher de bâtir sa ferme bio toute belle.

Baume au miel et au cœur (qui ne résout rien mais qui ouvre toujours quelques portes), de nouveaux livres s’invitent au Nid des Bois, dans le prochain billet qui arrive.

By Greenpeace, la nouvelle mouture du guide OGM permet de trier ses courses en ligne — et même depuis son smartphone si jamais. Ah, tous ces bô produits de supermarché bien farcis d’OGM, de sel, de gras caché, de porc planqué…

 

GUIDE DES PRODUITS AVEC OU SANS OGM – GREENPEACE

Où il est démontré à nouveau que le pouvoir est dans le caddie ^^

Note : il va de soi que, plutôt que de mémoriser la looongue liste des produits transgéniques, il serait plus malin de commencer par :

* se tourner vers le bio
* sortir sa calculette pour constater que viandes et plats préparés éclatent la facture, et que le bio a des prix moins exorbitants si on change ses menus,
* suite logique : diminuer ou abolir la consommation de produits animaux… Boucle is boucled. ;-)

Les mains dans les tripes et le sang toute la nuit (sombre onirisme) comme le furent celles de mon aïeule, en vrai, jadis, se levant à trois heures du matin pour laver des tripes, les pattes dans l’eau froide. Ce fut, d’après ma mère –sa fille donc– son dernier boulot.
C’est ce cauchemar glauque et ce souvenir triste qui m’ont décidée à poster ces quelques liens.
Pas d’images sanglantes, ni de cris déchirants, par là. Mais la violence, feutrée par le voile du langage (ou du foin), y est pourtant bien présente. Lire la suite

Un Noël même pas gavé

Colère de saison, et deux liens à déguster sur des toasts grillés de jour férié…
C’est le MANIFESTE POUR L’ABOLITION DU FOIE GRAS, vous savez, cet organe malade que nous ingurgitons (que j’ingurgitais de même jusqu’à il y a peu !), et dont la production est interdite dans de nombreux pays, pour cause de torture animale, et de conditions juste horribles.

Et c’est aussi une PETITION POUR L’INTERDICTION DU FOIE GRAS, vous savez, cet organe malade qui, etc.

Ouala, c’était juste pour dire, à l’instar de Mamzelle K,
« …qu’on est libres / de pas faire / comme on nous dit« .

Allez, Joyeux Noël. ^^

(Motif principal du billet : l’incredible program trouvé à ma gauche ! *clap clap*, philo de T-shirt, trop beau pour être faux. J’adore ce truc)

…So, les vegan dans tout ça ?
Hormis ce nom rigolo de SF « de la planète Vegan », cela consiste à prendre en compte, en plus des produits et sous-produits animaux (oeufs, laitages, et même miel !), les produits non destinés à l’alimentation, cuir, laine, os, etc.

Voir la définition de chez AVIS :

Vegan : terme anglo-saxon, souvent traduit par  » végétalien  » en français. Seulement, un vegan, en plus d’être végétalien, n’utilise aucun produit d’origine animale dans toutes les facettes de sa vie. Que ce soit ses habits, chaussures, produits cosmétiques, objets divers, agriculture, loisirs, etc.. Il n’utilise donc ni cuir, ni laine, ni fourrure, ni cire d’abeille, ni produits testés sur les animaux, etc.. Un vegan n’accepte d’utiliser dans sa vie, que des produits non-issus de la souffrance d’un animal : végétaux, minéraux ou micro-organismes (non-testés sur les animaux). Ce mode de vie reste un idéal, mais il est le plus approprié, à notre avis, et il tient à chacun d’y tendre suivant ses possibilités.

Le plus cohérent, je trouve, mais carrément le plus dur à suivre… surtout pour le miel.
Plus facile à la limite pour le cuir (surtout après avoir vu le calvaire des vaches indiennes :-S), pas impossible pour la laine. En fait il faut re-réfléchir à chaque geste de sa vie…
Je ne sais pas encore comment me situer par rapport à ça (pas le courage de sauter si loin d’un coup, surtout, je le crains), ça me tarabuste, juste…

Mais j’adore ce truc des sept messages.

Allez, je rends l’antenne :P

Fils végétaux

Et voici la SSS, la Sister Selection de Sites végétariens ; il y en a pour tous les goûts, du théorique, du pratique, des interviews et plein de recettes !

Merki ki ? merki Marie :)

Autant mémo que porte ouverte, je compte revenir souvent sur ce petit billet, pour approfondir tranquillement le sujet.

Sinon, autour de nous, les toutes premières réactions sont plutôt sympathiques et soutenantes, pas (encore) de sarcasmes, peu d’indifférence et beaucoup de curiosité.

ça fait plézir ^^

… C’est parti : Lire la suite

Violent. Dérangeant. Saignant. Ecoeurant. Mais surtout Réel. Multiprimé et nominé aux Oscars, EARTHLINGS est le documentaire le plus exhaustif et le plus cinglant sur la relation moderne de l’homme à l’animal. Relation ou plutôt asservissement pour godasses, torture pour assiette, meurtre de masse pour masses meurtrières.

Exagéré ? Non, en dessous, toujours en dessous de la réalité qui nous est ici montrée, de façon claire et sans équivoque. Le docu est découpé (sans anesthésie) en cinq parties qui font le tour de la question, et qui nous remettent salement en question. Lire la suite

Graines de résistance à essaimage mondial : c’est le motivant tour d’horizon de la libération des semences (entre autres) par Kokopelli, et c’est là : KOKOPELLI – REVUE n° 2.
Le nombre et le déploiement des actions est impressionnant. Inde, Népal, Bouthan, Afrique, Brésil & Doulce France, et j’en passe. Et des choses sur les abeilles, qui sont mal, mal. à lire !!

(à propos d’abeilles, c’est l’hécatombe. On a des amis apiculteurs qui ont encore perdu 100 ruches sur 200 cet été… contre 360, si ma mémoire est bonne, en début d’été 2008… Et c’est pareil partout.)

Et voilà, Kokopelli c’est bon plantez-en, et ne pas s’arrêter aux aspects un peu ésotériques du discours… Dessous le lyrisme, il y a de la cohérence. Et de la volonté de ne pas se laisser dévorer par les grands méchants industriels disséminateurs de cancers, de fatalité et d’ultra-libéralisme (pas bon).

J’ai re-re-retrouvé aussi le génial CALENDRIER DU JARDIN BIO de chez Terre Vivante (les producteurs et éditeurs du bon petit journal « Les 4 saisons du jardin bio« , le plus diffusé en France), c’est par quinzaine et c’est trop bien. Juste penser à s’organiser, gnéééé, sans compter la Lune et les jours fleurs/fruits/racines/feuilles. (ou alors un jardin japonais, sinon ^^)

Tiens, ça me fait penser que je vais voir si je peux faire virer les colorants alimentaires de l’alimentation sur mon lieu de travail, car lien scientifique établi entre colorants alimentaires et hyperactivité des enfants ! (voir Prescrire, je donne les réf si demandé ^^).

A part ça, on ramasse des noix et des pêches sanguines (beaucoup de pêches sanguines, ça sent la confiture à gogo si possible). Je vais récupérer mon premier « panier » ce vendredi, et là je me lance dans une petite décoction de feuilles de pêcher fraîches, 60 g par litre d’eau — les fleurs ce serait mieux, pour un sirop, mais c’était il y a six mois. Quand je les hache ça sent la pâte à modeler ! Les mucilages, je suppose. Ou alors on me drogue. ^^

Raison de naître de ce blog, le mini-stage d’herboristerie familiale que j’ai pu faire au bien nommé Jardin des Sortilèges, petit lieu caché dans les hauteurs de Sengouagnet (31), au pied des Pyrénées.

Un petit stage trop court mais très agréable, pluvieux mais instructif !
Et gratitude envers les animatrices jeunes et motivées, et bonne continuation à elles, l’initiative est à poursuivre malgré les critiques et les petits flottements dans les préparatifs et les indications.
Le passage à l’identification des plantes en direct et à la pratique concernant les transformations, est vraiment ce qui m’a le plus… ensorcelée.
Complément très utile aux livres et aux recherches personnelles… Et la joie de découvrir un beau jardin en prime.

Deux parties : les transformations et la galerie. Je commence par les transformations (sans photos… il faudra imaginer les étapes), puis dans le post suivant quelques photos de plantes.

L’on trouvera toutes informations utiles dans de bels et bons ouvrages faits exprès pour, là je remets juste mes notes au propre, rien d’exhaustif donc.

14 - osier

Lire la suite