Tag Archive: montagne


J’avais prévu de ne plus faire passer de pétitions ici… et je le fais quand même, car c’est trop important. Elles sont trop belles, me tiennent trop à cœur, et surtout elles sont trop fragiles sous leur costume de roc.
Les montagnes sont donc à défendre et protéger contre le bétonnage, l’appropriation, l’artificialisation, la dégradation et la montée des valeurs néolibérales, toxiques, et inhumaines, depuis les profondes vallées du fric vers les sommets les plus épurés.

§

(…) L’espace montagnard n’échappe pas à la loi commune.
Là aussi rapidité et uniformité s’enracinent et se propagent. Les pressions d’équipement sont tenaces, multiformes, même si l’inévitable prise de conscience a eu lieu ; les bonnes intentions sont affichées : développement durable, valorisation du patrimoine naturel, agriculture bio, lutte contre le réchauffement climatique, économie solidaire, sauvegarde des cultures…
Ces nouveaux objectifs semblent consensuels.

Et pourtant… Les mécanismes du passé, fondés sur l’exploitation toujours accrue des ressources d’un territoire pourtant limité, perdurent. Pire, ils menacent nos rêves, ils continuent à figer l’avenir de nos massifs, alors même que ceux-ci et les populations qui les façonnent ont besoin de nouvelles perspectives. Les projets de développement lourds, dignes du siècle passé s’enchaînent, s’accélèrent même, comme si de rien n’était. Le béton coule à flots, perpétuelles extensions des espaces aménagés au détriment de la haute montagne vierge ou des espaces dédiés à l’agriculture, course au gigantisme des stations…
L’histoire nous l’a pourtant appris : les modèles figés ne fonctionnent pas.

Mais qui décide ? Et surtout, qui profite réellement, financièrement et humainement, de cette fuite en avant dans l’artificialisation de nos montagnes ? (…)


La version intégrale du texte fondateur ici

§

L’APPEL POUR NOS MONTAGNES est à signer ici, pioché par la grâce des activistes montagnards de Mountain Wilderness. Et à diffuser largement, car il se trouvera toujours quelqu’un autour de vous pour avoir un souvenir plus ou moins vague de la rencontre avec cet élément premier, si ancien, si puissant, si inamovible et pourtant si changeant… si vivant.

Un vague souvenirLire la suite

Publicités

Amis,

le vent souffle en ce moment, et pas seulement celui de La Horde du Contreventje vais avoir bien du mal à ne pas évoquer ce grand livre tout juste refermé dans mes mains, mais béant dans ma tête – et les étoiles spiralent à qui mieux mieux. Clef aléatoire depuis quelques semaines, comme vous l’avez vu, et beaucoup trop de choses tombent en pluie indistincte sur la flaque de mon écran. Certaines de ces gouttes parlantes, d’ailleurs, venant de certaines d’entre vous. Il va y avoir de l’écho :)

Je vous livre donc tout ce que j’ai reçu, je passe le témoin tout à trac et j’espère qu’il se transmettra, se démultipliera, et que mes ricochets, mes liens, mes cris, ne resteront pas sur la grève. Que vous ferez tourner, quoi, ce qui vous plaît, ce qui vous parle, et ce que vous ne pouvez passer sous silence.
Je compte un peu – beaucoup – sur vous, car je suis sur des sentes parallèles, et je ne peux pas trop, en ce moment, tenir le même rythme sur ma Clef-nuage. (Mais tout est mutation, n’est-ce pas :) )

Pour tous les goûts, toutes les formes de vie. Voici à la volée :

* * TAURUS * *

Corrida, Patrimoine, Aberration. Avant toute chose, visiter absolument le billet complet, et parfait, d’Hell-Girl depuis le phare ami PsychoPompe : Destructeurs, guerriers, guérisseurs. Tout y est. Y compris le militantisme à plumes pour les bêtes à poils. (Et à poil, oui, nue, exsangue et droguée, devant les habits rutilants, féminins, meurtriers, devant le tissu de civilisation qui habille la viande fraîche, corticale, qui décore la boucherie pure et simple, la soif de sang et de souffrance, qui) – bref. Allez-y. Lire la suite

La tête dans les cartons, je traîne au chaud et j’achève de dépoussiérer mon petit carnet de route. Cette randonnée, ou plutôt ce mince voyage de presque sept jours dans le piémont Pyrénéen, ce fut quelques pas de loup dans une vie, quelques étapes, mais qui ont particulièrement compté pour moi. C’est un trajet auquel je songe souvent, de ceux que l’on continue à parcourir en rêve, dans nos sentiers parallèles.

A propos de parallèles justement, j’ai donc, comme deviné, niché dans un petit blog tout exprès, les notes en mots et en couleurs de ce morceau de route, dans la bulle « Partitions » à votre dextre, et sinon par là :

Sept jours sur la voie du Piémont
– Petit parcours au pied des Pyrénées

…Voilà qui est fait. Je m’en vais songer au coin du feu à de futures balades.
En vous souhaitant de bons chemins de traverse :)

Entre toutes les choses que je ne veux pas perdre, il y a ce texte.
Trouvé sur Mountain Wilderness (un endroit où l’on ramasse ses mégots en montagne, pour l’esquisse) & retrouvé dans mes cartons myspaciens.

A propos de cet exil, virtuel mais un peu forcé, depuis mon ancien blog MS, comme on le sait peut-être déjà, je ne décolère pas… de la mise en page sabrée mais surtout, vraiment, de la perte irrémédiable des commentaires, ceux de mon blog mais tout autant ceux des lieux amis, auxquels je tenais, réellement, et qui m’ont fait tenir, à une période plus froide que la présente.
C’est *cela* que j’aurais voulu garder, c’est *cela* qui est perdu. Pas de mots pour les pas perdus.

Mon amie H. – qui passe par ici de temps en temps ;) – a vaillamment relogé ses beaux billets dans un lieu plus océanique (en vérité, oui :) ), je lui embraye le pas pour réinstaller deux-trois choses ici à mon tour.
Et concernant le, entre guillemets, ‘gros morceau’ de ma petite randonnée au pied des Pyrénées, je vais bidouiller une page voisine, ou un blog voisin, je ne sais pas encore.

Pour se consoler, rien ne vaut un peu de neige sur le présent jardin bleu, et quelques pas blancs. :)

En attendant, donc, je ne me lasse pas de caler mon pas sur le pas de ce texte-là, avec une pensée pour les infatigables marcheurs, à ceux qui se reconnaîtront ou non.
Que je livre tel quel, pas irréguliers et chemins pentus inclus…

§ Lire la suite