Tag Archive: végétarisme


Source : http://www.reseau-antispeciste.org

Animal mon frère, dans tes yeux je lis ta peine. Ton regard tragique, celui qui changea le cours de ma vie, celui, lucide et terrifié, lors du dernier souffle à l’abattoir, celui qui me dit «  Mais que faites-vous donc de nous « . Ce regard de sujet conscient, ce regard de bête.

Transmission virale, contamination empathique, de sujet objecteur à sujet re-subjectivé. Objecteur de conscience animale.

*** CE BILLET-MENAGERIE DEMENAGE SANS MENAGEMENTS
SUR CETTE PAGE EN HAUT DE CLEF
,
MEME TITRE ET NOMBREUSES MISES A JOUR :)
***

Petite Edite : j’en suis désolée mais je ne parviens pas à translater simplement les 74 commentaires de ce billet sur la nouvelle page. Je les laisse donc ici en archivage, pour l’heure, tant pis, et je vous encourage à  (continuer à) utiliser la nouvelle page pour les futurs commentaires, merci :)

Activistes du vendredi, youpi ! (ça donne toujours la pêche de démarrer de la sorte). Au menu ce soir, de la priseudeutêteuh mais d’abord un très bon article, avec d’antiques philosophes dedans et tout, picoré sur Planète89, excroissance de vous savez quel site récemment cambriolé. En voilà les premières lignes :

Pro ou antivégétarisme, le débat fait rage dans l’opinion. Le président de l’association Droits des animaux a souhaité réagir aux propos de Dominique Lestel, chercheur en éthologie, qui défend l’idée que l’alimentation carnée est « naturelle ».

Les débats actuels sur l’opportunité et la légitimité de la consommation de viande auraient interpellé certains philosophes de l’Antiquité, qui déjà tendaient à la décourager, pour des raisons diverses. (…)

Pour aller vite, ici le site, en français, Droits des animaux. Et surtout l’article en question :

« L’ANIMAL EST L’AVENIR DE L’HOMME », VRAIMENT ? par David Chauvet, sur Planète89

J’enchaîne directement, et avant de paumer le lien, avec une interview un peu datée mais dans le fond très fraîche (et doublement pour moi, on va voir pourquoi), remontant à 2003 :

UN MEDECIN CONSEILLE LE VEGETALISME – sur PartiVegan

Ensuite, deux sympathiques découvertes, entre credo et position éthique (oui je sais, ma formule est source de longs débats ^_^), pêchées, si je puis dire, sur Vivre Vegan, spécifiquement centrée sur la-dure-vie-VG-dans-nos-contrées pour la première ^_^, et qui m’a vraiment touchée et interpellée, et « un peu » plus générale bien qu’aussi enthousiaste pour la seconde (qui est tout un programme).
Je vous laisse déguster :

5 TRUCS POUR ETRE UN VEGAN HEUREUX

et

L’ACTIVISME INDIVIDUEL – ANTHONY MARR

Ah, évidemment, comme l’intégralité des fidèles lecteurs/trices de la Clef ne clique pas forcément, voici une (grosse) mise en bouche assortie d’un petit commentaire perso sur les « 5 trucs » en question Lire la suite

Tofu stoïque

Un an pile ! Un an que je suis tombée sur cette interview qui nous a conduits, à peine quelques jours plus tard, vers le végétalisme le plus obstiné – et cela a donc fait ce Samhain un an sans produits animaux, yep :)

Ce n’était pourtant pas le propos du bouquin (bien que Nicolino rende hommage aux végétariens, il n’est ni VG lui-même ni prosélyte) mais si je reprends le fil vers notre basculement, c’est précisément *cette* photo dans *cette* interview parlant de *ce* bouquin qui m’a amené à le lire très vite et dans la foulée à (re)voir Fast Food Nation et surtout à regarder le très éprouvant Earthlings, dont certaines images sont parties pour nous hanter longtemps, à vrai dire.

Bon ! Un an plus tard, bilan des coursessi je puis dire !. Attention, cette tartine est estampillée extra-longue et sans sucres ajoutés – un peu amère parfois, même. ;) Lire la suite

… Une fable de Jean de la Fontaine Mondialisée. Où messire le Bœuf, bien moins gros mais plus nombreux que dame Baleine, se demande bien pourquoi après tout, lui, il peut se faire massacrer et exploiter, et elle non (en fait, si, c’est aussi pour ça que c’est un triste et réel fabliau).

Pour connaître la -classique- moralité en forme d’argument qui tue de cette sombre histoire, il faudra aller au bout de cette petite traduction from Global Voices, la blogosphère du monde là-dehors :

LE JAPON ET LES BALEINES A NOUVEAU AU CŒUR DE LA POLEMIQUE

En résumé, il y est question entre les lignes de statut de l’animal, le bouffable, le non-bouffable, le en danger d’extinction, le à la mode de chez nous versus à la mode de ailleurs, le à pattes versus à flot.
ça n’a l’air de rien, mais ça secoue un peu les neurones — et c’est une des situations de controverse où il est fort pratique de ne bouffer ni Bœuf, ni Baleine. :P

Ni Thon rouge d’ailleurs ! Voir toujours chez les mêmes :

SURVIE DU THON ROUGE : LA PAROLE EST AUX EXPERTS JAPONAIS

… Cet article-là, je ne sais trop quoi en penser, mais ce n’est rien de dire que ça fait un drôle d’effet.

Photo from jadislherbe, blog abritant justement, sur ce « sujet animal », des extraits de L’ANIMAL SINGULIER de D. Lestel, sous le titre de « Qui est sujet ? Profond tournant du monde, retour et nouveauté« .
Une lecture revigorante et une chouette piste spécial sœur :)

Un (mé)mot tardif de la dernière averse de papier, car la suivante, 99% nipponne, arrive déjà — en mode addictif je suis.
Bref tour de rayon des butinages d’hiver et petits présents…

Sous le sapin esquissé qui ne perdit ni feuilles ni aiguilles :

Gandhi, la voie de la non-violence
Cadeau de soeur, ou je ne m’y connais pas ^^. Il s’agit d’extraits de différentes bio et ouvrages, résumé costaud, qui surprend (l’ascèse extrême, ou comprise comme telle) et donne envie d’en savoir davantage. Un concept qui ne me fera pas de mal, anyway. Lire la suite

Ricochets

Premiers retours… notre choix récent ne laisse pas vraiment indifférent, les réactions sont variées mais plutôt good dans l’ensemble (EDIT : Nan, en fait, elles sont vraiment variées). Quand on touche à la bouffe, on touche profond.
Extraits et initiales
: Lire la suite

Attention tartine ! Billet spécial, avec l’accord de ma copine Lise pour que je la cite, qui m’a fait quelques honneurs particuliers suite à l’annonce de notre VG-coming out :

=> Celui (et elle a la primauté, pour le coup) de m’avoir dit qu’elle prévoirait des repas sans viande ni graisse animale quand on mangerait ensemble,
=> Celui d’avoir vu Earthlings (primauté aussi), et ce jusqu’au bout (il faut reconnaître que plusieurs personnes ont sincèrement avoué qu’elles ne pourraient pas supporter de le regarder, ce qui est compréhensible — je ne savais pas si je tiendrai jusqu’à la fin) Ainsi que d’aller voir le site AVIS et de lire l’interview de Fabrice Nicolino,

=> Et surtout celui d’avoir enclenché une vaste série de questions, qui peuvent porter à la réflexion. Comme c’est intéressant, et comme elle est OK, je poursuis la discussion ici, et c’est parti pour la Lettre à Lise. ;-)

(=> bon et je n’oublie pas celui, qui me fait extrêmement plaisir, de prendre la peine d’utiliser l’ordi et le Net comme media de communication, ce qui n’est pas son kif ! Thanx for that ^^)

(Note : il est envisageable qu’une autre Lettre à C. suive, si C. est d’accord pour que je reprenne nos mails ici, car on a déjà beaucoup discuté et on change un peu tous les jours :-) )

Lire la suite

A la source. Nutrition, éthique, recherche, et une petite prière pour la route… salade de links. :P Lire la suite

Fils végétaux

Et voici la SSS, la Sister Selection de Sites végétariens ; il y en a pour tous les goûts, du théorique, du pratique, des interviews et plein de recettes !

Merki ki ? merki Marie :)

Autant mémo que porte ouverte, je compte revenir souvent sur ce petit billet, pour approfondir tranquillement le sujet.

Sinon, autour de nous, les toutes premières réactions sont plutôt sympathiques et soutenantes, pas (encore) de sarcasmes, peu d’indifférence et beaucoup de curiosité.

ça fait plézir ^^

… C’est parti : Lire la suite

Violent. Dérangeant. Saignant. Ecoeurant. Mais surtout Réel. Multiprimé et nominé aux Oscars, EARTHLINGS est le documentaire le plus exhaustif et le plus cinglant sur la relation moderne de l’homme à l’animal. Relation ou plutôt asservissement pour godasses, torture pour assiette, meurtre de masse pour masses meurtrières.

Exagéré ? Non, en dessous, toujours en dessous de la réalité qui nous est ici montrée, de façon claire et sans équivoque. Le docu est découpé (sans anesthésie) en cinq parties qui font le tour de la question, et qui nous remettent salement en question. Lire la suite