Nǐ hǎo ! Fraîchement entrée en Tai ch’i ch’uan, je balbutie mon alphabet de mouvements et suis plus que contente d’expérimenter cette pratique, corporelle, respiratoire, spirituelle, tout ensemble.

Le Tai Ch’i, art martial chinois dont on trouve des similitudes dans la pratique respiratoire de l’aïkido japonais, est donc un art martial qualifié d’interne, une ‘boxe’ imaginaire avec un partenaire invisible.
C’est ainsi une façon, aussi belle qu’une autre (et qui a mon admiration émerveillée), de faire circuler le ch’i (ki en japonais), qui peut se traduire très improprement par énergie et un peu – un peu – mieux par souffle.
La succession est identique, l’on est toujours debout, il n’y a pas de mouvements au sol, et l’on est seul, même si l’on s’exerce en groupe ; sauf pour certains exercices particuliers qui se font à deux, les tui shou, les da lu et les san shou – mais là c’est déjà bien trop élevé pour moi.
Je ne m’étends pas non plus sur les formes à l’épée, à l’éventail… que je ne connais point.

La suite de postures et de mouvements constitue la Forme. De nombreuses écoles, courants & sous-courants existent, plus ou moins martiaux, plus ou moins complexes.
Le style que je commence à appréhender comprend 37 pas, ce qui est peu au regard d’autres, mais il y a des raisons à cela. Il s’agit de la Forme Cheng Man Ching, issue du maître éponyme (1902-1975), par ailleurs peintre, poète et calligraphe, un vrai maître en somme, qui a adapté et ‘simplifié’ l’ancienne forme Yang, la plus connue et la plus répandue.
La poétique des noms des postures – embrasser le tigre, la grue blanche déploie ses ailes, repousser le singe, la fille de jade, etc -n’a d’égale que leur trompeuse facilité, car en réalité je trouve cela passionnant mais très, très difficile. Et ça ne se voit pas mais ça déchire, un peu. Un peu tout. ;)

(Cheng : à ne pas confondre avec la forme Chen, très connue aussi, plus longue et très martiale)

Je voudrais en parler des heures, mais rien ne vaut un petit temps de pratique quotidienne, au minimum, avec les échauffements et les postures que j’ajoute au fur et à mesure de mon apprentissage. Tout bouge ! La posture, donc (la mienne), la façon de respirer, le tonus, la position dans l’espace, l’orientation où j’ai un sérieux handicap (la spatialisation si l’on veut), les articulations, les organes profonds, le rapport au temps, le rapport au monde, et enfin, bien sûr et insécablement, les processus psychiques.
C’est un apprentissage qui ne finit jamais.
Et c’est un coup à finir centenaire.

D’ores et déjà : j’adore cette pratique, j’adore me fader le long trajet (bonjour le bilan CO2) et encore plus le retour, depuis quelques semaines ce rendez-vous est devenu indispensable, mon prof est génial et j’attends mon jeudi avec impatience, comme autrefois pour le piano. :)

Et j’apprécie vraiment de me retrouver au petit matin face aux premières lueurs derrière la vitre (il fait froid, je suis dedans), à voir les mésanges, à m’échauffer dans le silence et à répéter quelques mouvements en essayant de ne pas être trop catastrophique, avec le Mister Clef finissant sa nuit au-dessus et les chats profitant tout près de la douce énergie du moment.

*

Biblio…

Un seul bouquin en ma possession, le seul auquel on se réfère d’ailleurs en cours : «  Les treize traités de Maître Cheng sur le T’ai Chi Ch’uan « , éd. Le Courrier du Livre, coll. Trésors des Arts Martiaux, léger et complet – une partie théorique et une partie pratique, peu de photos mais sinon rien ne manque, les objectifs et la philosophie qui y sont tranquillement déployés sont tout simplement vertigineux. :)

Bon ! Je crée cette page pour archiver quelques liens et essentiellement pour ne pas paumer les vidéos que l’on m’a envoyées, ou que j’ai trouvées par ci par là. S’il n’en fallait voir qu’une, je conseille la première, la old school, ma favorite, toute piquée, ghost et merveilleuse, de Cheng Man Ching.
A tout seigneur…

*

Des vidéos du Professeur…

Cheng Man Ching Form, Yang style, full set
Cheng Man Ching, extérieur

Un atelier de tui shou
, sur le site d’une école Yang (exercice à deux, à pas fixes)
Neuf vidéos, Index
– avec des recoupements probables avec celles ci-dessus
(màj) NYC, beginners class #2 – la première partie, par le Maître…

*

D’autres vidéos…

Forme Cheng – par l’asso culture chinoise
Une démonstration de da lu
– exercices à deux, à pas mobiles

Mise à jour : une de Maître Wang – transmises via une collègue pratiquante – l’héritier, en quelque sorte, de la transmission de la forme Cheng Man Ching enseignée à Taïwan. A tomber de fluidité et de précision…

CMC Form mit Meister Wang Chin Shih Taiwan – il manque parfois les jambes, mais superbe démonstration, 2004.

*

Le forum de Tai Ch’i Ch’uan qui s’est tenu à Foix à l’été 2010…

Vidéo forum 1 – reportage Ariègenews
Vidéo forum 2 – Epée
Vidéo forum 3 – Sanshou
Diaporama forum de Foix

*

…Et d’autres vidéos sur le site de l’association Au Fil de Soi, la célèbre et accueillante école de Tai Ch’i et de Qi Gong ;)

*

Archivage encore, avec cette démonstration, pour se faire une idée, d’un autre style, accompagnée de l’enchaînement détaillé des postures : Forme Laojia Yilu.

*

Enfin, de très belles tenues pour arts martiaux, fait main, sur mesure, aux belles couleurs, et tout, sont issues du commerce dit solidaire au Vietnam, ici : Hoa Zen.

*

Ne reste qu’à pratiquer… :P